E-commerce au Sénégal – Quel business model ? – Socialnetlink-La référence technologique en Afrique

0
44

Comme vous avez pu le constater, au Sénégal nous assistons à une présence de plus en plus massive de sites de e-commerce. Afrimarket, Afrimalin, Africashop, Jumia group, OuiCarry etc… sont des plateformes de ventes en ligne qui tentent de se faire une place dans l’économie numérique sénégalaise. En plus de ces sites de e-commerce, on peut aussi ajouter les sites de “Listings et Classifieds” que sont par exemple Maketbi, Expat-dakar et le premier site comparateur du Sénégal, Comparez.sn.

Copyright - blog.emploi-e-commerce

Copyright – blog.emploi-e-commerce

Avant d’aller plus loin, rappelons juste qu’un site de classified ou de listing est un site où on liste des produits, des services et des offres. Ces derniers n’ont pas pas de bouton “acheter” ou un “panier” des fonctionnalités indispensables pour un site de e-commerce. Pour mieux comprendre la différence entre un site de e-commerce/e-business et les sites de listing, je vous renvoie à l’article “Sénégal: e-commerce, tout ce qu’il faut savoir”. Maintenant, rentrons dans le vif du sujet.

Le modèle d’Afrimarket et Jumia Market

Avant de créer un site de e-commerce/e-business, il faut au préalable définir le business model. Le Business model permet d’établir une stratégie pour assurer la rentabilité et la croissance de son chiffre d’affaires.

Si on prend AfriMarket et Jumia market, le business model est de mettre en relation un vendeur et un acheteur moyennant une commission sur chaque vente.

Le site de e-commerce va voir un vendeur, il va lui proposer de mettre ses produits sur son site ou d’avoir sa propre boutique en ligne, d’assurer une campagne de online marketing (SEO/SEM/SMO) afin d’attirer les clients sur son site et transformer ses clients en acheteurs. Pour faire simple, le site va permettre à un vendeur Lambda d’avoir des clients via le web qu’il n’aurait pas en se limitant à sa boutique physique. Bien évidemment, le fait de passer par le online marketing et d’avoir une équipe derrière qui va prendre en charge la commande du client impliquent un coût. C’est en faisant une simulation du coût de la conversion d’un client en acheteur que vous allez déterminer la commission que vous allez prendre sur chaque commande.

Dans un système idéal, nous n’aurions pas besoin de définir quel moyen de paiement nous allons proposer. Malheureusement, au Sénégal, le taux de bancarisation est faible et la population ayant une carte bancaire pour effectuer des paiements en ligne émet quelques doutes sur la sécurité pour ce type de transactions. Ainsi, les sites de e-commerce se sont adaptés car en plus du paiement par carte bancaire, ils proposent aussi un paiement en espéces après réception de votre produit. Certains même ont réussi à utiliser les API de Wari et Orange Money pour proposer des solutions de paiement via mobile.

Copyright - fuckedupstartups.com

Copyright – fuckedupstartups.com

Nous venons d’établir notre business model, il nous faut également définir la structure de notre entreprise. Ce qu’il faut comprendre c’est que derrière un site de e-commerce/business se cache une entreprise qui propose des services. La différence avec les entreprises classiques c’est que le site de e-commerce s’attaque au marché du web. La cible se trouve sur internet. Les questions que nous sommes amenés à nous poser c’est quelle équipe former ? Quels sont les départements à avoir?

  • A la tête de l’entreprise nous aurons un Directeur Général chargé de manager l’entreprise et les différents départements.
  • Le chef des opérations qui s’occupe de mettre en place les process, la logistique et l’acquisition de nouveaux vendeurs à ajouter sur le site. Après nous aurons
  • Le service client, Il est chargé de contacter les clients pour traiter leur commande (validation de commande, satisfaction du client etc…). Le rôle du service client est très important. Il doit rassurer le client, l’orienter dans ses choix de commande et satisfaire ses besoins. “There is only one boss: The Customer.”
  • Il y a la personne responsable du contenu, le Content Manager. Il s’occupe de tout ce qui est contenu du site, (Produits, photos, descriptions et prix des produits. ).
  • Le revenue manager ou directeur commercial qui doit négocier avec les vendeurs les meilleurs prix à afficher sur le site. Le prix est le nerf de la guerre dans le secteur du e-commerce. Le site qui a les meilleurs prix a tendance à avoir beaucoup plus de commande que ses concurrents. Le revenue manager doit négocier les meilleurs prix ce qu’on appelle dans le jargon BAR (Best Avalaible Rate).
  • Le marketing, lui aussi est un département important. En tant que site de e-commerce, le principal outil de l’entreprise est le site web. Le marketing doit faire la promotion du site pour attirer les visiteurs et potentiels clients. Il est divisé en deux parties, le marketing offline qui correspond aux différentes techniques classiques du marketing (Affiches, panneau publicitaires spots tv radio et business développement) et le online marketing qui correspond aux techniques du digital marketing (Ads, Seo, Sem, Smo) pour attirer les visiteurs sur le site.
  • La finance qui est chargée du recouvrement de la commission auprès des vendeurs

Le modèle Expat-dakar, Maketbi et Comparez

Après avoir analysé le business model de vraies sites de e-commerce, nous allons voir celui des sites de classifieds et listings. Comme énoncé plus haut, ces sites n’ont pas de bouton “acheter” ou “commander”. La transaction financière ne se fait pas depuis leur plateforme. Mais ces sites ont besoin de profitabilité et de rentabilité. Ils misent sur le nombre de visites qu’ils ont sur leur plateforme. S’ils arrivent à drainer beaucoup de trafic, ils ont la possibilité de vendre de l’espace publicitaire sur leur site et faire également du adsense. Adsense est une solution qu’offre google. Il permet au propriétaire d’un site, d’afficher de la pub dans sur son site et de se faire payer par google à chaque fois qu’un visiteur clique sur le lien de la publicité. Comme vous avez pu le constater, pour ce type de site, l’indicateur majeur reste le nombre de visites. Plus le nombre de visiteurs est élevé plus vous aurez l’opportunité de gagner de l’argent grâce à la vente d’espace publicitaire sur votre site. Une fois que votre site de listing aura beaucoup de trafic, vous pourrez offrir à vos annonceurs des packages payants (gold, silver, bronze) pour qu’ils soient positionné dans les 5 premières places des annonces que vous affichez sur le site et ceci pendant un mois. De ce fait tout visiteur qui arrivera sur votre site verra l’annonce, ce qui donnera à l’annonceur plus de visibilité et d’opportunité de vente.

nattyblogTop-Strategies-to-Push-Short-Term-Sales-for-Your-Ecommerce-Store

Copyright – Optimum7

Le Modèle Amazon

Par contre, j’ai checké quelques sites de e-commerce de la place mais je n’ai pas encore vu un site avec le business model d’Amazon. J’avoue que c’est un model qui demande d’avoir des moyens financiers considérables pour le réaliser.

Amazon est un géant mondial dans le domaine du e-commerce. Il a son propre stock de produit et des points de livraison dispersés un peu partout. Ils ont même réussi la prouesse de livrer un client avec un drone 12 minutes après la commande. Quand tu as ton propre stock de produits, il est plus facile de traiter une commande. Je pense que le site de e-commerce au Sénégal qui aura son propre stock de produits aura une longueur d’avance sur les autres.

A quand la rentabilité, la profitabilité et la croissance?

Comme vous avez pu le constater, il y a une forte croissance du nombre de site de e-commerce au Sénégal. Bien évidemment, chacun fait la promotion de ces services. Il y a aussi une désinformation des médias en ligne qui n’arrivent pas à challenger les sites de e-commerce sur leur chiffre d’affaires exact. Le secteur du e-commerce est nouveau dans le web sénégalais, il faut prendre le temps d’éduquer les internautes, réussir à proposer des prix accessibles à la population. Le marché est encore inconnu, mais est très prometteur, il faut réussir à trouver des moyens de paiements adéquats, gagner la confiance des internautes et changer leurs habitudes. Cela va prendre du temps et il faut en être conscient avant de se lancer. Nous attendons toujours ce futur site de e-commerce sénégalais qui fera 10.000 commandes par mois.

Merci de votre attention.

@NattySeydi – Un utilisateur d’internet

Comments

comments







Source: https://www.socialnetlink.org/2017/02/e-commerce-au-senegal-quel-business-model/

LEAVE A REPLY